Qui sommes nous?

Qu’est-ce qu’ATHÈNES

ATHÈNES est une association à but non lucratif crée l’automne 2017 et légalement établie en mars 2018. Elle regroupe des juristes engagés dans la défense des droits civils et politiques des personnes et de groupes de notre pays.

Quel est notre but comme association?

Atenes a pour objectif de lutter contre la régression qui touche les libertés et droits fondamentaux des citoyens, des groupes et des peuples.

Il est inacceptable qu’en plein siècle XXI la société civile de la Catalogne doive s’organiser pour défendre sa liberté d’expression, son droit à l’intégrité morale et physique, son droit de réunion, son droit d’association, son droit de manifestation, de liberté de circulation, le droit à participer à la vie politique, le droit d’être électeur et éligible, le droit à une protection juridictionnelle effective, le droit à la propriété privée sans menace ni contrainte de l’État à l’égard du patrimoine personnel et commercial des citoyens, surtout, le droit à la non-discrimination fondée sur la naissance, la culture, la langue ou les idées politiques, ainsi que le droit des peuples à l’autodétermination, en particulier le droit à l’autodétermination de la nation catalane. Les droits civils, en bref, sont les droits qui nous permettent de vivre en tant que peuple libre.

Il y a longtemps que les différents pouvoirs espagnols et leurs plus hauts représentants (exécutif, législatif, judiciaire, constitutionnel, Couronne et la presse) agissent en dehors des principes démocratiques fondamentaux, sans respecter la séparation des pouvoirs, la primauté des principes de liberté et de justice, et le respect suprême de la volonté du peuple.

Cette anomalie démocratique fait appel de toute urgence une réponse massive de la citoyenneté à tous les niveaux (politique, institutionnel, social et juridique). Et dans ce sens, l’association ATENES de juristes des droits civils a décidé d’agir sur le terrain qui lui appartient, celui qui répond légalement aux atteintes des droits et libertés dont sont victimes notre peuple et les différents groupes de notre pays

Conformément à un calendrier préétabli, le 30 avril, une première action en justice a été engagée. Elle a porté plainte au président de la Cour Suprême et du Conseil de la magistrature et porté dix-neuf accusations devant la Cour Suprême.

Cette première action et toutes les suivantes envisagées sont toutes approuvées par les détenus politiques et les exilés, ainsi que par leurs défenses, et cherchent donc le plus large consensus juridique.

Nous considérons qu’une des fonctions d’Athènes consiste également à informer les citoyens des actions menées.

C’est pourquoi nous avons décidé de créer ce blog

ATHÈNES DES JURISTES PAR LES DROITS CIVILS
Barcelone au 1er mai 2018